CABINET 2R ASSOCIES

CONSEILS EN GESTION DE PATRIMOINE

Crédit Immobilier, la France championne d’Europe des taux bas

Posté le : 28/05/2018

Les encours de crédits immobiliers souscrits par les particuliers dans les vingt-huit pays de l’Union européenne s’élevaient à près de 6 400 milliards d’euros (6 369 milliards €) fin 2017, soit une hausse annuelle de 4,3 %. En volume, les encours, qui correspondent aux montants encore dus fin 2017 (capital + intérêts), sont très concentrés : quatre pays (Royaume-Uni, Allemagne, France et Espagne) représentent deux tiers des encours de crédits immobiliers, ces pays représentant par ailleurs la moitié de la population européenne.
Les encours de crédits immobiliers, soit les montants encore dus (capital + intérêts), s’élevaient fin 2017 à près de 6 400 milliards d’euros, soit une hausse annuelle de 4,3 %, et de 13 % sur les 5 dernières années (2012-2017). Ce montant représente 87 % des crédits souscrits par les ménages (les 13 % restants étaient constitués de crédits à la consommation) et 42 000 euros en moyenne par ménage propriétaire en Europe.
Au sein de l’Europe, la France se situe dans une position médiane. À un niveau proche de celui de son voisin allemand, la France (encours par ménage propriétaire égal à 51 700 euros) se situe au 8e rang européen.
Les encours de crédits immobiliers y représentent 67 % du revenu disponible brut des ménages, proportion quasi-identique à la moyenne européenne (68 %), et bien en deçà de certains pays comme le Danemark (202 %) ou les Pays-Bas (139 %). Le montant des encours correspond à 13 % du patrimoine non financier des ménages, soit une proportion assez nettement inférieure à la moyenne européenne (17 %).
Enfin, la France se distingue par un niveau très bas de tarification : alors même que les crédits immobiliers distribués le sont à taux fixe (98 % de la production), la France affiche les taux d’intérêt de crédit immobilier les plus attractifs parmi les grands pays européens : 1,56 % au 2nd semestre 2017, à comparer à 1,83 % en Allemagne, 1,92 % en Espagne, 2,05 % au Royaume-Uni et 2,42 % aux Pays-Bas.

 

(Source : étude du Crédit Foncier sur Les marchés européens du crédit immobilier résidentiel en 2017, publiée en mai 2018)